Solidarité avec les sans-papiers!

Publié le par AGEL FSE

CONTRE LES RAFLES ET LES EXPULSIONS,

SOLIDARITE AVEC TOUS LES SANS PAPIERS !

 

Alors que le gouvernement s’est fixé un objectif de 125 000 arrestations et 25 000 expulsions pour 2007,  Brice Hortefeux a affirmé qu’ « il n’y a pas de particularisme pour le mois d’août ». Pourtant, début juillet, une circulaire a été adressée aux préfectures pour accélérer les procédures d’expulsion durant l’été.

Le 1er août, le préfet du Nord ordonnait l’expulsion « manu militari » par les CRS, des 170 sans papiers qui occupaient la bourse du travail de Lille parmi lesquels 56 grévistes qui en étaient à leur 47ème jour de grève de la faim. Ils ont été dispersés dans toute la France pour être expulsés cassant ainsi leur lutte et empêchant qu’une solution collective puisse être trouvée.

Le 9 août dernier, le jeune Ivan Dembsky tombait du quatrième étage en tentant de fuir avec son père par la fenêtre alors que les policiers forçaient la porte de leur domicile. La responsabilité de ce drame est la conséquence directe du traitement inhumain et de la politique brutale du gouvernement que subissent l’ensemble des sans papiers.

 

Les lois Sarkozy II, CESEDA et la nouvelle loi sur le regroupement familial restreignent chaque fois un peu plus les possibilités de séjour, de régularisation et de recours administratif pour les étrangers. Elles accroissent la précarité des travailleurs sans papiers et les contraignent à vivre dans la peur permanente et à prendre des risques énormes pour échapper au sort que leur réserve le gouvernement.

La circulaire du 21 février 2006, quant à elle, fixe les nouvelles orientations à suivre en matière d’interpellation et de reconduite aux frontières des immigrés en situation irrégulière. Elle autorise les procureurs de la République, en concertation avec les préfets, à interpeller les sans papiers aux guichets de la préfecture (autorisant même les convocations déloyales), au domicile ou dans les logements, foyers, les centres d’hébergement et même les hôpitaux.

De plus, le gouvernement tente de criminaliser la solidarité, ainsi passagers d’avion, parents d’élèves ou travailleurs sociaux etc. sont poursuivis en justice pour avoir porté secours à des sans papiers ou s’être interposé lors de brutalités policières.

 

La FSE tient a montrer sa solidarité envers tous les sans papiers, étudiants ou non, elle continuera son combat pour la régularisation immédiate de tous les sans papiers et contre le caractère raciste de la politique « d’immigration choisie », ces exigences de chiffres et les traitements inhumains infligés a tous les sans papiers.

 

Fermeture des centres de rétention !

Régularisation de tous les sans papiers !

Arrêt des poursuites contres les personnes qui organisent la solidarité !

Abrogation de toutes les lois et circulaires racistes !

Publié dans Solidarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mustapha 21/10/2007 22:26

Bonjour,Je suis de nationalité Algérienne, venu en France dans le cadre d’un programme« Expressions algérienne » en l’an 2000 pour un stage de sérigraphie à l’école d’arts d’Aix en Provence avec un visa de type C, puis je me suis inscris à l’école Supérieure des Beaux-arts de Toulon et vu que mon visa et de type C je ne pourrais pas faire une demande de la carte de séjours étudiant, par ce qu’il faut avoir un visa de type D. donc je suis rester dans cette situation durant les années d’études. Où j’était majeurs de promo durent tous ces années, en réalisant plusieurs court-métrage.
Voici un liens pour voire un de ces c’est court métrage il s’intitule VOYAGEhttp://mfersaoui.free.fr/voyage.htm c’est une preuve que je suis quelqu’un de sérieux et mon seule souci c’est que je puis étudier et vivre ma passion.
Jais obtenu deux diplôme un D N AP et un D N S E P (avec les félicitations du jury)Jais participer dans plusieurs festivals de film d’animation et expositions.
Et aujourd’hui  après d’avoir passer la commission d’équivalence pour m’inscrire enMaster arts plastique pour l’années scolaire 2007 2008, je suis affronté à un souci qui ce résume dans ma question qui est la suivante :
Est-ce qu’il y à une possibilité pour que je puis étudier dans ma situation. Je suis q’un humain qui à besoin de lumière.Merci pour votre compréhension.