Elections aux conseils centraux

Publié le par AGEL FSE

Elections des représentant-e-s étudiant-e-s aux conseils centraux

 

Le 9 février aura lieu les élections des représentant-e-s étudiant-e-s au Conseil d’Administration (CA), au Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU) et au Conseil Scientifique (CS). Le CA est l’instance où sont prises toutes les décisions politiques (budget, application des réformes…) et administratives de notre université, le CEVU s’occupe des problèmes pédagogiques.

 

Qui sommes nous ?

 

L’association Générale des Etudiants de Limoges (AGEL)est la section locale de la FSE (Fédération syndicale étudiante) Syndicat de lutte, présent et actif toute l’année, nous pensons que seule l’action collective permet de préserver nos droits.

La solidarité n’est pas un mot vide de sens et nous le prouvons au quotidien avec la mise en place de services coopératifs : la Coop’ Cafet’ (en fac de lettres), l’aide aux étudiants face à l’administration (inscriptions, bourses, étudiants étrangers) et nos liens avec les travailleurs. Notre action est diverse et ne répond qu’à un but : préserver les intérêts collectifs des étudiants face au démantèlement du service public, la sélection sociale et la précarité de nos conditions de vies et d’études.

 

Pour un syndicat de lutte

 

Pour nous le syndicat ne doit pas porter une doctrine ou une philosophie particulière à l’exclusion des autres. Il naît d’une contestation simple et objective : face au gouvernement et aux exploiteurs les étudiants ont tous les mêmes intérêts. Il faut donc qu’ils s’unissent pour les défendre collectivement. Le syndicat doit être une organisation de masse, un outil efficace au service des luttes étudiantes. La Fédération Syndicale Etudiante (FSE) est une fédération de syndicats de lutte. Notre pratique consiste en la mise en place de rapport de force en faveur des étudiants. Nous pensons que leurs intérêts ainsi que ceux des travailleurs divergent fondamentalement de ceux des capitalistes. Ces derniers, cassent nos acquis, en conséquence de quoi nous ne plaçons aucun espoir dans un consensus avec eux. Notre modalité d’action est donc une démarche collective et offensive, seule à même de faire plier ceux qui attaquent le service public d’éducation et de faire aboutir nos revendications.

 

Contre la cogestion !

 

Nous condamnons la cogestion et les syndicats qui la pratiquent pour la simple raison qu’on ne peut élaborer et gérer les plans de l’Université et à la fois les combattre. Pour nous la lutte ne peut pas s’effectuer au sein des instances universitaires car celles-ci ne servent qu’à entretenir une illusion de démocratie au sein de l’Université. Dans les faits, les élus étudiants n’ont que très peu de pouvoir dans les conseils où ils sont sous-représentés. Si nous y siégeons c’est uniquement pour récolter des informations utiles à nos luttes et assurer également notre survie matérielle.

 

 

           

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article