Communiqué de la FSE: solidarité avec les travailleurs de Grèce

Publié le par AGEL FSE

La Fédération Syndicale Etudiante tient à exprimer sa solidarité pleine et entière avec les classes populaires de Grèce, qui se révoltent aujourd'hui contre le plan d'austérité que veulent imposer les milieux bourgeois.
La crise capitaliste, c'est le capitalisme lui-même qui en est la cause. La dette publique, les faillites en châine, la fragilité du système bancaire, se nourrissent les uns les autres, et chaque fois que le système déraille, c'est aux travailleurs qu'on demande de payer des politiques qui ne font que préparer une crise nouvelle, plus grande encore.
C'est les travailleurs qui créent la richesse et produisent le profit qui va dans les poches des spéculateurs ! La société n'est en rien responsable des banqueroutes provoquées par une minorité. Et nous devrions payer sur notre santé, nos droits sociaux, notre éducation, nos conditions de vie l'incurie de ce système basé sur la concurrence ?
L'Union Européenne, l'Etat grec, et les autres institutions capitalistes montrent une nouvelle fois leur visage anti-populaire. Mais la réaction prompte et rapide de la population et de la jeunesse en Grèce, qui s'était déjà soulevé à plusieurs reprises contre la brutalité policière, contre la privatisation des services utiles à la population et de l'éducation, est un exemple de résistance pour
toute l'Europe !
Dans le monde, en Europe, en France, le capitalisme et ses gouvernements continueront à pousser la majorité de la société vers la pauvreté tant que leur offensive ne sera pas brisée par la résistance unie et déterminée des travailleurs et des couches populaires. Si nous ne voulons pas payer pour une désastreuse situation économique dont nous ne sommes pas responsables, il faudra faire tourner nous-mêmes la société, en fonction des besoins de tous et pas de la loi du profit.
En Grèce comme en France, construisons un front de lutte et de combat pour passer des résistances éparses d'aujourd'hui à la contre-offensive de demain !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article