Solidarité avec les sans-papiers

Publié le par AGEL FSE

Le mouvement social de ce début d'année a lutté pour le maintien du code du travail et contre la précarisation des travailleurs-euse-s. La loi dite sur l'égalité des chances (dont le CPE faisait parti) institutionnalise la précarité des travailleurs-euse-s, permettant de fournir aux patrons une main d'œuvre flexible et corvéable à merci.

 

Ces attaques contre les travailleurs-euse-s touchent particulièrement les étrangers. Le nouveau projet de loi proposé par Sarkozy sur l'immigration (loi Sarkozy 2 dite de l'immigration choisie), s'inscrit dans une même logique de précarisation des travailleurs-euse-s. Cette loi modifie complètement la manière dont l'immigration est régie, le code d'entrée et de séjour des étrangers et le droit d'asile. Elle a pour but la sélection accrue des immigrés afin de rendre l'immigration rentable. Outre le fait que cette loi répond à une idéologie sécuritaire et raciste, elle est aussi en adéquation avec les objectifs du patronat. En effet, elle renforce la sélection des étrangers selon les besoins des entreprises ou universités. La possibilité d'obtenir des papiers ou une régularisation dépendra alors de critères arbitraires comme l'utilité ou pas de l'étranger sur le territoire. De plus, la multiplication des différentes cartes de séjour ou de leurs modalités d'obtention permet un renforcement des catégories d'immigres, ce qui rend les droits des étrangers de plus en plus hétérogènes, favorisant de fait le développement d'une concurrence exacerbée. Cette concurrence est aussi durcie par le fait que désormais les droits des immigré-es seront intégralement liés à la qualité de leurs emplois ou à leurs compétences pour ne pas dire a leur rentabilité immédiate. La loi CESEDA soumet donc les étrangers aux exigences capitalistes du gouvernement en transformant l'immigration en un outil au service du patronat.

 

La Fédération Syndicale Etudiante soutiendra et relayera toutes les initiatives pour contrer cette loi raciste, dans le cadre d'actions, de rassemblements et de manifestations.

En solidarité avec les sans-papiers, la Fédération Syndicale Etudiante appelle toutes celles et tous ceux qui se sont battus ces derniers moi contre la casse du code du travail pour grossir les rangs des manifestations contre la Sarkozy II le 17 juin.

 

CARTE D'ETUDIANT = CARTE DE SEJOUR

ARRET DE LA COLLABORATION UNIVERSITE/PREFECTURE

ARRET DU HARCELLEMENT POLICIER

REGULARISTION DE TOUS LES SANS-PAPIERS

Abrogation des toutes les lois et circulaires racistes

Commenter cet article