Tous en grève le 18 octobre !

Publié le par AGEL FSE

La loi Pécresse « relative aux libertés et aux responsabilités des universités » doit être abrogée !

Dores et déjà la très grande majorité des organisations syndicales de l’enseignement supérieur se sont prononcées pour son retrait ou son abrogation. Les premières Assemblées générales qui ont rassemblé des étudiants, des personnels et des enseignants dans quelques universités (comme à Toulouse, à Caen, à Limoges, à Nantes ou à Besançon…) se sont également prononcées en ce sens, ainsi que des conseils d’université comme ceux de Toulouse le Mirail.

Se prononcer pour l’abrogation de cette loi est nécessaire mais insuffisant. Il faut également se donner les moyens de la faire abroger. Pour la FSE il s’agit donc de contribuer à instaurer un rapport de force contre le gouvernement. C’est la raison pour laquelle la FSE est signatrice de l’appel à la « création d'un Collectif Contre l'Autonomie des Universités ». L’unité la plus large doit être constituée pour lutter contre cette loi, mais il faut être clair : seule une grève vraiment puissante pourra permettre de faire reculer le gouvernement.
La FSE appelle donc l’ensemble des étudiants, des personnels enseignants et non enseignants à se réunir en Assemblées Générales le 17 octobre.
La FSE appelle à constituer dés le samedi 20 et le dimanche 21 octobre une première coordination nationale de délégués issus des Assemblées Générales. La FSE fera tout pour favoriser l’auto-organisation des étudiants, seule garante possible de la démocratie et de l’unité au sein de la mobilisation. Le mouvement contre la loi sur l’égalité des chances de 2006 en a également démontré l’efficacité.

La loi Pécresse n’est pas la seule attaque du gouvernement contre les travailleurs : la remise en cause du droit de grève, la destruction programmée des régimes spéciaux de retraite prélude d’une autre augmentation du nombre d’années de cotisations nécessaire, la mise en place des franchises médicales, la chasse aux « sans-papiers » qui a causé la mort de Chunlan Zhang, c’est une véritable offensive d’ensemble de la classe dirigeante, menée tambours battants.

La riposte de classe ne doit pas se faire attendre, une riposte d’ensemble elle aussi, qui doit unir les luttes et les revendications.

L’intersyndicale des cheminots, la CGT Mines-Energie, FO EDF/GDF, la CGT-educ du 93… appellent à la grève pour le 18 octobre.

C’est pourquoi la FSE appelle à faire du 18 octobre le début de la contre-offensive, le premier jour d’une grève interprofessionnelle.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fanny 15/11/2007 13:16

Bonjour, Je suis en Deust métiers de la culture, option médiathéque, 2ème année, et on prépare les concours de bibliothécaire. Si l'AG revote le blocage (ce que j''espère!!!!), est-ce que se serait possible de nous laisser aller en cours quand on fait venir des professionnels des bibliothèques ? J'aurais voulu venir le demander en AG mais j'avais un entretin d'embauche, et j'ai bien peur que mes collègues soient un peu timides pour oser prendre la parole en amphi. Merci pour toutes les actions que vous menez, et bon courage...Fanny.