Justice pour notre camarade agressée par le député Alain Marsaud !

Publié le par AGEL FSE

Communiqué de presse de l’AGEL-FSE : le mardi 3 avril 2007.


L’AGEL-FSE soutient sa camarade et militante agressée vendredi par Alain Marsaud, député et membre de la commission de déontologie de la sécurité à l’Assemblée Nationale.

Il s’agit bien d’une véritable agression dont elle a été victime et nous ne pouvons pas accepter les déclarations qui tentent de minimiser les conséquences et les faits qui se sont déroulés vendredi après-midi sur la place d’Aine à Limoges.


Vendredi 30 mars l’UMP avait installé place d’Aine une tente qui visait vraisemblablement à informer les habitants de Limoges, appelant de ce fait au débat, ce que notre camarade a eu le malheur de faire ce jour-là.

Elle a rejoint un groupe de personnes dans une discussion vive et animée devant le stand de l’UMP. Alors que les individus se dispersaient, Alain Marsaud n’ayant pas réussi à rattraper des jeunes qui s’en allaient, s’est retourné et à pris a parti notre camarade.

La saisissant violemment à la gorge, elle se débat. Notre camarade est alors saisie, maîtrisée et maintenue, Alain Marsaud profitant de son immobilité pour lui asséner des coups de pied. Tombée à terre, le député profite de la confusion pour récidiver.

Notre camarade a fait constaté ses blessures et a porté plainte pour violences volontaires contre Alain Marsaud samedi.


Depuis hier, sollicitée par les médias, notre camarade a préféré se protéger des déclarations calomnieuses. Elle ne souhaite pas pour l’instant s’exprimer devant les médias, elle est encore sous le choc de cette violente agression.

Ce n’est pas la première fois que l’on entends parler des comportements agressifs d’Alain Marsaud. Cet ami de Charles Pasqua s’était illustré notamment lorsqu’il avait délivré à ses militants les noms et adresses de deux manifestants interpellés et accusés d’avoir cassé la vitrine de l’UMP. Dernièrement, il a violemment pris à parti des militants de la Maison des Droits de l’Homme au salon du livre. Quelle crédibilité doit-on accorder à ce personnage public, élu à l’Assemblée Nationale, ancien magistrat qui n’hésite pas à faire justice lui-même et ce par tous les moyens ?

Nous dénonçons les déclarations mensongères des militants UMP qui souhaitent minimiser cette agression, voire aussi ceux qui délibérément dans la presse et à la radio maintiennent qu’il ne s’est rien passé.


Nous soutenons vivement notre camarade dont le seul tord à été de vouloir débattre avec l’UMP et qui n’a reçu en guise de réponse que les coups.

En attendant la suite de l’affaire et que notre camarade souhaite s’exprimer vous pouvez nous contacter pour plus d’information.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article