Opération policière à Nanterre

Publié le par AGEL FSE

Le mardi 1 août, entre 6h et 9h du matin, les forces de police, des agents de la préfecture et la direction administrative locale ont investi la résidence universitaire de Nanterre pour exécuter des jugements d'expulsion concernant 9 étudiants.
Au cours de cette opération plusieurs contrôles d'identité ont été effectués sur les personnes présentes dans les bâtiments. L'un d'entre eux a donné lieu à l'arrestation d'un jeune sans-papier qui est actuellement emprisonné au centre de rétention de Nanterre. La FSE est solidaire de cet étudiant sans-papier placé en centre de rétention et désormais menacé d'être expulsé. Nous tenons pour responsable le CROUS de Versailles.

Depuis maintenant deux ans, le CROUS de Versailles refuse toute médiation avec les résidents qu'il juge indésirables parce que non rentables (c'est-à-dire confrontés à des difficultés sociales ou administratives). Il a explicitement opté pour la manière forte. Dans le même temps, le service social s'est désagrégé.

Le CROUS après des mois d'acharnement judiciaire et de descentes d'huissiers confirme sa politique qui consiste à jeter les étudiants dans les rangs de l'armée des mal logés.

La FSE soutient les résidents qui condamnent unanimement ces expulsions abjectes et indignes d'un service prétendument social.
Nous appelons à combattre sans relâche les expulsions et l'infamie véhiculée par le CROUS.

ZERO EXPULSION !
LIBERATION DES SANS-PAPIERS EMPRISONNES !
UN LOGEMENT POUR TOUS !
POUR LA CONSTRUCTION MASSIVE DE CITES-U !

Commenter cet article