Contre la hausse du prix du ticket RU

Publié le par AGEL FSE

Communiqué national de la Fédération Syndicale Etudiante

Après la hausse des frais d’inscription pour l’année 2008-2009, c’est au tour du prix du ticket RU d’augmenter. Hier, vendredi 4 juillet, le conseil d’administration du CNOUS (Centre National des Oeuvres Universitaires et Scolaires) a voté une hausse de 5 centimes du prix du ticket RU.

Cette mesure est le fait du désengagement de l'Etat et d'une politique de sélection sociale. Le désengagement financier de l' Etat et la décentralisation progressive des CROUS cassent la mission sociale de ces derniers et le service public qu'ils offraient pareillement à tous les étudiants sur tout le territoire. L'Etat se désengage financièrement des services de restauration et de logement étudiant (décentralisation, fin de la parité Etat/étudiant dans le prix du ticket RU etc.). Ainsi, on assiste à une augmentation régulière (annuelle) du coût des différents services du CROUS notamment au niveau de la restauration universitaire.

En outre, le CNOUS ose affirmer dans son rapport d’activité que c’est la grève étudiante de l’automne dernier qui est responsable de l’équilibre financier lamentable des restaurants universitaires. Ce ne sont pas les étudiants qui sont responsables de la situation désastreuse des CROUS ! C’est la politique gouvernementale appliquée avec zèle depuis 30 ans par les syndicats institutionnels qui est la seule responsable.

La Fédération Syndicale Etudiante condamne cette nouvelle augmentation et plus généralement la politique de privatisation et de décentralisation des CROUS. Les étudiants n’ont pas à payer le désengagement financier de l’Etat !

 

Non à la privatisation et à la décentralisation des CROUS !

Gratuité des services collectifs (logements, restauration, santé) !

Titularisation et embauche des personnels !

Publié dans Aide sociale

Commenter cet article